samedi 28 mars 2009

Petit conseil

En photo : Le prisonnier "Liberté pour tous" (Free for all) par reloutyf

Quand vous vous inscrivez dans la communauté des « abonnés fidèles » de Tradabordo, choisissez de préférence un prénom – ou un pseudo, peu importe – plutôt qu'un numéro ou un code bizarre. C'est tout de même plus convivial et nettement plus simple pour la communication. Sinon, ça nous rappelle une autre série célèbre… Non, vous ne vous souvenez pas de Le Prisonnier ?
Au fait, et en Espagne, ça s'appelait comment ? Et en Amérique ?

6 commentaires:

tradabordo a dit…

Donc, ce serait bien que nous connaissions le prénom des abonnés et qu'ils mettent une petite photo, d'eux ou autre chose… parce qu'imaginez un peu la galerie de fantôme si s'alignent ces laides images anonymes.

Brigitte a dit…

Oui, ce serait effectivement plus agréable et sympathique, car je vous avoue que je me sens un peu seule ...!!!
Et toi, Caroline, notre grande prêtresse à toutes, tu ne montres donc pas l'exemple ???

tradabordo a dit…

Mais non, Brigitte, je ne peux pas être abonnée de mon propre blog… Cela dit, j'abonde dans ton sens et je répète ma demande que tout le monde s'inscrive, avec prénom et photo à l'appui… Je trouve que c'est convivial.

tradabordo a dit…

Merci à Chloé de s'être inscrite sous son prénom. S'il s'agit, comme je le crois, de l'une des étudiantes du M1 parcours traduction, je ne peux que t'inciter à participer directement au blog. Une version de temps en temps ? Tu es libre de faire ce que tu veux, mais surtout, si c'est la timidité qui te retient, passe outre… Tu vois bien l'esprit de cette petite communauté…

tradabordo a dit…

Au fait, Chloé… irais-tu jusqu'à remplacer cette vilaine silhouette anonyme par une photo – j'ai dit que vous n'étiez pas obligés de mettre un portrait de vous si cela vous gêne… ?

Brigitte a dit…

En réponse à Caroline :
Ah, je ne savais pas, je croyais que c'était possible...Dommage !
Alors, pour inciter mes petites camarades, je vais leur envoyer des invitations personnelles...Elles ne pourront que se joindre à nous dans la joie et la bonne humeur ...enfin, si elles veulent, bien sûr, rien d'obligatoire !