lundi 6 mars 2017

Projet Justine / Elena – texte 82

Lujuria

La última vez que lo vio estaba delgado y ojeroso. O eso cree. Por algún motivo que ignora algunos recuerdos se confunden: quizá fuese ella la del aspecto enfermizo.
Ahora se descubre a sí misma en una habitación amoblada con un estilo anacrónico; el sitio le resulta lejano y familiar, evocador, como una canción largamente escuchada durante la adolescencia. (Lo que desea escuchar es su voz, esa voz golpeada de tabaco que tan bien conoció, nombrándola: —Leonora.)
Las imágenes de aquel amor apasionado le despiertan la piel y un anhelo ciego la obliga a caminar la habitación, buscándolo.
¿Qué es eso negro que respira, sigiloso, sobre el busto de Palas Atenea?
—Acercate más —dice el cuervo.

Traduction temporaire :

Luxure

La dernière fois qu'elle l'a vu, il était maigre et avait des cernes. Enfin, elle croit. Pour une raison qu'elle ignore, certains souvenirs se mélangent : peut-être est-ce elle qui avait l'air malade.
Maintenant, elle se découvre elle-même à l'intérieur d'une chambre meublée dans un style anachronique ; l'endroit lui paraît lointain et familier, évocateur, comme une chanson longuement écoutée pendant l'adolescence.(Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix affectée par le tabac, cette voix qu'elle a si bien connue –, prononçant son prénom : — Leonora.)
Les images de cet amour passionnel réveillent sa peau et un désir aveugle l'oblige à arpenter la chambre à sa recherche.
Qu'est-ce que cette chose noire qui respire discrètement sur le buste d'Athéna ?
— Approche-toi plus près, répond le corbeau.

46 commentaires:

Elena a dit…

Lujuria
Luxure

La última vez que lo vio estaba delgado y ojeroso. O eso cree.
La dernière fois qu'elle l'a vu, il était maigre et avait des cernes. Enfin, elle croit ça.

Por algún motivo que ignora algunos recuerdos se confunden: quizá fuese ella la del aspecto enfermizo.
Pour une raison qui lui échappe, certains souvenirs se mélangent : peut-être que c'est elle qui avait un air maladif.

* Pas mal de doutes, ça doit être l'humidité, c'est bien connu : "lo que mata es la humedad" ! :-)))

Tradabordo a dit…

Luxure

La última vez que lo vio estaba delgado y ojeroso. O eso cree.
La dernière fois qu'elle l'a vu, il était maigre et avait des cernes. Enfin, elle croit ça [pas besoin du « ça »].

Por algún motivo que ignora algunos recuerdos se confunden: quizá fuese ella la del aspecto enfermizo.
Pour une raison qui lui échappe [littéral ?], certains souvenirs se mélangent : peut-être que c'est [« est-ce » ?] elle qui avait un air maladif.

Justine a dit…

Luxure

La última vez que lo vio estaba delgado y ojeroso. O eso cree.
La dernière fois qu'elle l'a vu, il était maigre et avait des cernes. Enfin, elle croit.

Por algún motivo que ignora algunos recuerdos se confunden: quizá fuese ella la del aspecto enfermizo.
Pour une raison qu'elle ignore, certains souvenirs se mélangent : peut-être est-ce elle qui avait un air maladif [« l'air malade » ?] .

Tradabordo a dit…

Luxure

La dernière fois qu'elle l'a vu, il était maigre et avait des cernes. Enfin, elle croit.

Por algún motivo que ignora algunos recuerdos se confunden: quizá fuese ella la del aspecto enfermizo.
Pour une raison qu'elle ignore, certains souvenirs se mélangent : peut-être est-ce elle qui avait l'air malade.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez continuer.

Justine a dit…

Ahora se descubre a sí misma en una habitación amoblada con un estilo anacrónico; el sitio le resulta lejano y familiar, evocador, como una canción largamente escuchada durante la adolescencia. (Lo que desea escuchar es su voz, esa voz golpeada de tabaco que tan bien conoció, nombrándola: —Leonora.)

Maintenant, elle se découvre elle-même à l'intérieur d'une chambre meublée dans un style anachronique ; l'endroit lui paraît lointain et familier, évocateur, comme une chanson longtemps écoutée pendant l'adolescence. (Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix – cette voix rendue rocailleuse par le tabac qu'elle a si bien connue –, prononçant son prénom : — Leonora.)

Tradabordo a dit…

Ahora se descubre a sí misma en una habitación amoblada con un estilo anacrónico; el sitio le resulta lejano y familiar, evocador, como una canción largamente escuchada durante la adolescencia.

Maintenant, elle se découvre elle-même à l'intérieur d'une chambre meublée dans un style anachronique ; l'endroit lui paraît lointain et familier, évocateur, comme une chanson longtemps [« longuement » ? Elena ?] écoutée pendant l'adolescence.

Justine a dit…

Ahora se descubre a sí misma en una habitación amoblada con un estilo anacrónico; el sitio le resulta lejano y familiar, evocador, como una canción largamente escuchada durante la adolescencia.

Maintenant, elle se découvre elle-même à l'intérieur d'une chambre meublée dans un style anachronique ; l'endroit lui paraît lointain et familier, évocateur, comme une chanson longuement écoutée pendant l'adolescence.

Justine a dit…

Ahora se descubre a sí misma en una habitación amoblada con un estilo anacrónico; el sitio le resulta lejano y familiar, evocador, como una canción largamente escuchada durante la adolescencia.

Maintenant, elle se découvre elle-même à l'intérieur d'une chambre meublée dans un style anachronique ; l'endroit lui paraît lointain et familier, évocateur, comme une chanson longuement écoutée pendant l'adolescence.

Tradabordo a dit…

Ahora se descubre a sí misma en una habitación amoblada con un estilo anacrónico; el sitio le resulta lejano y familiar, evocador, como una canción largamente escuchada durante la adolescencia.

Maintenant, elle se découvre elle-même à l'intérieur d'une chambre meublée dans un style anachronique ; l'endroit lui paraît lointain et familier, évocateur, comme une chanson longuement [j'attends l'avis d'Elena sur ce point] écoutée pendant l'adolescence.

Elena a dit…

J'avais posté un com... :-///
Je penche pour "longuement"

Tradabordo a dit…

N'oubliez pas de remettre la bonne version quand vous commentez.

Maintenant, elle se découvre elle-même à l'intérieur d'une chambre meublée dans un style anachronique ; l'endroit lui paraît lointain et familier, évocateur, comme une chanson longuement écoutée pendant l'adolescence.

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez continuer.

Justine a dit…

(Lo que desea escuchar es su voz, esa voz golpeada de tabaco que tan bien conoció, nombrándola: —Leonora.)

(Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix – cette voix rendue rocailleuse par le tabac qu'elle a si bien connue –, prononçant son prénom : — Leonora.)

Tradabordo a dit…

(Lo que desea escuchar es su voz, esa voz golpeada de tabaco que tan bien conoció, nombrándola: —Leonora.)

(Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix – [laisse comme en V.O.] cette voix rendue rocailleuse par [j'hésite ; est-ce que tu ne changes pas le sens ? Elena ?] le tabac qu'elle a si bien connue –, prononçant son prénom : — Leonora.)

Elena a dit…

"Cette voix châtiée par le tabac", ou qq chose de la sorte ?

Tradabordo a dit…

Châtiée a ce sens en français ????

Justine a dit…

(Lo que desea escuchar es su voz, esa voz golpeada de tabaco que tan bien conoció, nombrándola: —Leonora.)

(Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix, cette voix affectée par le tabac qu'elle a si bien connue –, prononçant son prénom : — Leonora.)

Elena a dit…

(Lo que desea escuchar es su voz, esa voz golpeada de tabaco que tan bien conoció, nombrándola: —Leonora.)

(Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix, cette voix mortifiée par le tabac qu'elle a si bien connue, prononçant son prénom : — Leonora.)

Tradabordo a dit…

(Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix, cette voix affectée par le tabac qu'elle a si bien connue [on dirait que c'est le tabac, non ?] –, prononçant son prénom : — Leonora.)

Justine a dit…

(Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix, cette voix qu'elle a si bien connue, affectée par le tabac –, prononçant son prénom : — Leonora.)

Tradabordo a dit…

(Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix, cette voix qu'elle a si bien connue, affectée par le tabac [ou après le premier « voix » ?] –, prononçant son prénom : — Leonora.)

Justine a dit…

(Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix affectée par le tabac, cette voix qu'elle a si bien connue –, prononçant son prénom : — Leonora.)

Tradabordo a dit…

(Ce qu'elle désire entendre, c'est sa voix affectée par le tabac, cette voix qu'elle a si bien connue –, prononçant son prénom : — Leonora.)

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez continuer.

Justine a dit…

Las imágenes de aquel amor apasionado le despiertan la piel y un anhelo ciego la obliga a caminar la habitación, buscándolo.
Les images de cet amour passionné réveillent sa peau et un désir aveugle l'oblige à parcourir la chambre à sa recherche.

Tradabordo a dit…

Las imágenes de aquel amor apasionado le despiertan la piel y un anhelo ciego la obliga a caminar la habitación, buscándolo.
Les images de cet amour passionné [ou « passionnel » ?] réveillent sa peau et un désir [Elena, par rapport à « deseo » ?] aveugle l'oblige à parcourir [« arpenter » ?] la chambre à sa recherche.

Justine a dit…

Las imágenes de aquel amor apasionado le despiertan la piel y un anhelo ciego la obliga a caminar la habitación, buscándolo.
Les images de cet amour passionnel réveillent sa peau et un ardent désir [Elena, par rapport à « deseo » ?] aveugle l'oblige à arpenter la chambre à sa recherche.

Tradabordo a dit…

Las imágenes de aquel amor apasionado le despiertan la piel y un anhelo ciego la obliga a caminar la habitación, buscándolo.
Les images de cet amour passionnel réveillent sa peau et un ardent désir [Elena, par rapport à « deseo » ?] aveugle l'oblige à arpenter la chambre à sa recherche.

J'attends l'avais d'Elena sur la question que je pose.

Elena a dit…

Je pense que ce "anhelo" signifie "souhait".

Elena a dit…

Ou "désir" tout court, mais pas avec "ardent".

Tradabordo a dit…

Justine ?

Justine a dit…

« désir aveugle » me semble mieux aller dans le contexte que « souhait aveugle »

Las imágenes de aquel amor apasionado le despiertan la piel y un anhelo ciego la obliga a caminar la habitación, buscándolo.
Les images de cet amour passionnel réveillent sa peau et un désir aveugle l'oblige à arpenter la chambre à sa recherche.

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

Las imágenes de aquel amor apasionado le despiertan la piel y un anhelo ciego la obliga a caminar la habitación, buscándolo.
Les images de cet amour passionnel réveillent sa peau et un désir aveugle l'oblige à arpenter la chambre à sa recherche.

OK.

Justine a dit…

¿Qué es eso negro que respira, sigiloso, sobre el busto de Palas Atenea?
—Acercate más —dice el cuervo.

Qu'est-ce que cette chose noire qui respire en silence sur le buste d'Athéna ?
— Approche-toi davantage, répond le corbeau.

Justine a dit…

¿Qué es eso negro que respira, sigiloso, sobre el busto de Palas Atenea?
—Acercate más —dice el cuervo.

Qu'est-ce que cette chose noire qui respire en silence, sur le buste d'Athéna ?
— Approche-toi plus près, répond le corbeau.

Tradabordo a dit…

¿Qué es eso negro que respira, sigiloso, sobre el busto de Palas Atenea?
—Acercate más —dice el cuervo.

Qu'est-ce que cette chose noire qui respire en silence [FS ?], [la virgule ? J'hésite] sur le buste [tu as vérifié ?] d'Athéna ?
— Approche-toi plus près, répond le corbeau.

Justine a dit…

¿Qué es eso negro que respira, sigiloso, sobre el busto de Palas Atenea?
—Acercate más —dice el cuervo.

Qu'est-ce que cette chose noire qui respire discrètement sur le buste [tu as vérifié ?/ Oui.] d'Athéna ?
— Approche-toi plus près, répond le corbeau.

Tradabordo a dit…

¿Qué es eso negro que respira, sigiloso, sobre el busto de Palas Atenea?
—Acercate más —dice el cuervo.

Qu'est-ce que cette chose noire qui respire discrètement sur le buste d'Athéna ?
— Approche-toi plus près, répond le corbeau.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez continuer.

Justine a dit…

Le texte est terminé.

Tradabordo a dit…

C'est collé dans le volume final.