lundi 20 mars 2017

Projet Pauline M.G. – phrases 195-199

Se distrae y mientras observa complacido el instinto de su perro,  el Espantajo no se da cuenta que frente a él aparecen cuatro individuos armados con metralletas recortadas y fusiles ligeros. El Espantajo se detiene e intenta llamar a la chica y al perro,  pero no le hacen caso y siguen cruzando el río.
—Galaor...— grita desesperado —Galaoooooorrrrrrr... En ese mismo instante cae abatido por las armas.
Los hombres se acercan sin dejar de disparar. 

Traduction temporaire :
L'Épouvantail est distrait. Il observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas les quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers qui apparaissent en face de lui. L'Épouvantail s'arrête, essaie d'appeler la petite et le chien qui l'ignorent et continuent de traverser la rivière.
— Galaor..., crie-t-il, désespéré, Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il est touché et tombe.
Les hommes s'approchent en continuant de tirer.

18 commentaires:

Pauline MG a dit…

Distrait alors qu'il observe, ravi, l'instinct de son chien, l'Épouvantail ne remarque pas qu'en face de lui apparaissent quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers. L'Épouvantail s'arrête et essaye d'appeler la petite et le chien, mais ils n'en font pas cas et continuent à traverser la rivière.
— Galaor... crie-t-il, désespéré — Galaoooooorrrrrrr... À cet instant il tombe, abattu.
Les hommes s'approchent sans cesser le feu.

Tradabordo a dit…

Distrait alors qu'il observe [la syntaxe n'est pas terrible], ravi, l'instinct de son chien, l'Épouvantail ne remarque pas qu'en face de lui apparaissent quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers. L'Épouvantail s'arrête et essaye d'appeler la petite et le chien, mais ils n'en font pas cas et continuent à traverser la rivière.
— Galaor... crie-t-il, désespéré — Galaoooooorrrrrrr... À cet instant il tombe, abattu.
Les hommes s'approchent sans cesser le feu.

Pauline MG a dit…

Distrait et ravi par l'observation de l'instinct de son chien, l'Épouvantail ne remarque pas qu'en face de lui apparaissent quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers. L'Épouvantail s'arrête et essaye d'appeler la petite et le chien, mais ils n'en font pas cas et continuent à traverser la rivière.
— Galaor... crie-t-il, désespéré — Galaoooooorrrrrrr... À cet instant il tombe, abattu.
Les hommes s'approchent sans cesser le feu.

Tradabordo a dit…

Distrait et ravi [comme ça = CS] par l'observation de l'instinct de son chien, l'Épouvantail ne remarque pas qu'en face de lui apparaissent quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers. L'Épouvantail s'arrête et essaye d'appeler la petite et le chien, mais ils n'en font pas cas et continuent à traverser la rivière.
— Galaor... crie-t-il, désespéré — Galaoooooorrrrrrr... À cet instant il tombe, abattu.
Les hommes s'approchent sans cesser le feu.

Pauline MG a dit…

Distrait par l'observation de l'instinct de son chien, l'Épouvantail, ravi, ne remarque pas qu'en face de lui apparaissent quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers. L'Épouvantail s'arrête et essaye d'appeler la petite et le chien, mais ils n'en font pas cas et continuent à traverser la rivière.
— Galaor... crie-t-il, désespéré — Galaoooooorrrrrrr... À cet instant il tombe, abattu.
Les hommes s'approchent sans cesser le feu.

Tradabordo a dit…

Il n'est pas distrait par cela ; il l'est, point.

Pauline MG a dit…

Distrait, l'Épouvantail observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas qu'en face de lui apparaissent quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers. L'Épouvantail s'arrête et essaye d'appeler la petite et le chien, mais ils n'en font pas cas et continuent de traverser la rivière.
— Galaor... crie-t-il, désespéré — Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il tombe, abattu.
Les hommes s'approchent sans cesser le feu.

Tradabordo a dit…

Distrait, l'Épouvantail observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas qu'en face de lui apparaissent quatre individus [pas certaine de la syntaxe ; essayez autre chose et voyons ce que ça donne] armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers. L'Épouvantail s'arrête et essaye d'appeler la petite et le chien, mais ils n'en font pas cas et continuent de traverser la rivière.
— Galaor... crie-t-il, désespéré — Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il tombe, abattu.
Les hommes s'approchent sans cesser le feu.

Pauline MG a dit…

L'Épouvantail est distrait. Il observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas les quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers qui apparaissent en face de lui. L'Épouvantail s'arrête et essaye d'appeler la petite et le chien, mais ils n'en font pas cas et continuent de traverser la rivière.
— Galaor... crie-t-il, désespéré — Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il tombe, abattu.
Les hommes s'approchent sans cesser le feu.

Tradabordo a dit…

L'Épouvantail est distrait. Il observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas les quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers qui apparaissent en face de lui. L'Épouvantail s'arrête et essaye [« essaie »] d'appeler la petite et le chien, mais ils n'en font pas cas [naturel ici ?] et continuent de traverser la rivière.
— Galaor... [virgule] crie-t-il, désespéré — [virgule] Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il tombe, abattu [mal dit].
Les hommes s'approchent sans cesser le feu [ça se dit ?].

Pauline MG a dit…

L'Épouvantail est distrait. Il observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas les quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers qui apparaissent en face de lui. L'Épouvantail s'arrête et essaie d'appeler la petite et le chien, mais ils l'ignorent et continuent de traverser la rivière.
— Galaor..., crie-t-il, désespéré, Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il est touché et tombe.
Les hommes s'approchent en continuant de tirer.

Tradabordo a dit…

L'Épouvantail est distrait. Il observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas les quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers qui apparaissent en face de lui. L'Épouvantail s'arrête et essaie d'appeler la petite et le chien, mais ils [ou juste : « qui » ?] l'ignorent et continuent de traverser la rivière.
— Galaor..., crie-t-il, désespéré, Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il est touché et tombe.
Les hommes s'approchent en continuant de tirer.

Pauline MG a dit…

L'Épouvantail est distrait. Il observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas les quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers qui apparaissent en face de lui. L'Épouvantail s'arrête et essaie d'appeler la petite et le chien, qui l'ignorent et continuent de traverser la rivière.
— Galaor..., crie-t-il, désespéré, Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il est touché et tombe.
Les hommes s'approchent en continuant de tirer.

Tradabordo a dit…

L'Épouvantail est distrait. Il observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas les quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers qui apparaissent en face de lui. L'Épouvantail s'arrête et [virgule ; pour éviter les deux « et »] essaie d'appeler la petite et le chien, qui l'ignorent et continuent de traverser la rivière.
— Galaor..., crie-t-il, désespéré, Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il est touché et tombe.
Les hommes s'approchent en continuant de tirer.

Pauline MG a dit…

L'Épouvantail est distrait. Il observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas les quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers qui apparaissent en face de lui. L'Épouvantail s'arrête, essaie d'appeler la petite et le chien qui l'ignorent et continuent de traverser la rivière.
— Galaor..., crie-t-il, désespéré, Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il est touché et tombe.
Les hommes s'approchent en continuant de tirer.

Tradabordo a dit…

L'Épouvantail est distrait. Il observe, ravi, l'instinct de son chien et ne remarque pas les quatre individus armés de mitraillettes à canon scié et de fusils légers qui apparaissent en face de lui. L'Épouvantail s'arrête, essaie d'appeler la petite et le chien qui l'ignorent et continuent de traverser la rivière.
— Galaor..., crie-t-il, désespéré, Galaoooooorrrrrrr... À cet instant, il est touché et tombe.
Les hommes s'approchent en continuant de tirer.

OK.

Tradabordo a dit…

Nous allons mettre ce texte entre parenthèse pendant quelques jours. J'ai besoin de vous pour boucler une anthologie de micro-récirs uruguayens. Je vous en mets une première série. Quand ce sera terminé, vous reviendrez ici pour me demander la suite.

Pauline MG a dit…

Alors voilà où nous en étions.
Ce paragraphe est finalisé, nous pouvons reprendre la suite...!