mercredi 19 avril 2017

Projet Justine / Elena – texte 95

Enemigos

Atraviesan una espada en su vientre, el herido se arrastra, lo miran reptar. Uno de ellos se impacienta, alza el arma.
—Todavía no —protestan los otros—, que sufra un rato más. Nos debe demasiadas.
El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.
Muerto el hombre lobo, no es de extrañar que se maten entre ellos por una bala de plata. 

Traduction temporaire :

Ennemis

Ils lui transpercent le ventre avec une épée. Le blessé se traîne. Ils le regardent ramper. L'un d'entre eux s'impatiente, il lève son arme.
— Pas encore ! protestent les autres. Il faut qu'il souffre davantage. Il nous doit trop de choses.
Le tir est précis et la mort, instantanée. Celui qui a fait feu débite des blagues graveleuses et ses éclats de rire hystériques sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux en se battant entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.
Une fois le loup-garou mort, rien d'étonnant à ce qu'ils s'entretuent pour une balle en argent.

24 commentaires:

Justine a dit…


Enemigos

Atraviesan una espada en su vientre, el herido se arrastra, lo miran reptar. Uno de ellos se impacienta, alza el arma.
—Todavía no —protestan los otros—, que sufra un rato más. Nos debe demasiadas.

Ennemis

Ils lui plantent une épée dans le ventre, le blessé se traîne. Ils le regardent ramper. L'un d'entre eux s'impatiente, il lève son arme.
— Pas encore ! protestent les autres. Il faut qu'il souffre davantage. Il nous doit trop de choses.

Justine a dit…

Enemigos

Atraviesan una espada en su vientre, el herido se arrastra, lo miran reptar. Uno de ellos se impacienta, alza el arma.
—Todavía no —protestan los otros—, que sufra un rato más. Nos debe demasiadas.

Ennemis

Ils lui plantent une épée dans le ventre, le blessé se traîne. Ils le regardent ramper. L'un d'entre eux s'impatiente, il lève son arme.
— Pas encore ! protestent les autres. Il faut qu'il souffre davantage. Il nous doit trop de choses.

Tradabordo a dit…

Atraviesan una espada en su vientre, el herido se arrastra, lo miran reptar. Uno de ellos se impacienta, alza el arma.
—Todavía no —protestan los otros—, que sufra un rato más. Nos debe demasiadas.

Ennemis

Ils lui plantent [texte] une épée dans le ventre,

le blessé se traîne. Ils le regardent ramper. L'un d'entre eux s'impatiente, il lève son arme.
— Pas encore ! protestent les autres. Il faut qu'il souffre davantage. Il nous doit trop de choses.

Elena a dit…

Ennemis

On transperce son ventre avec une épée, le blessé se traîne. Ils le regardent ramper. L'un d'entre eux s'impatiente, il lève son arme.
— Pas encore ! protestent les autres. Il faut qu'il souffre davantage. Il nous doit trop de choses.

Tradabordo a dit…

Ennemis

On transperce son ventre avec une épée, [point ?] le blessé se traîne. Ils [du coup, pb ; tu as mis « on » avant et « ils » ici… l'un ou l'autre ?] le regardent ramper.

L'un d'entre eux s'impatiente, il lève son arme.
— Pas encore ! protestent les autres. Il faut qu'il souffre davantage. Il nous doit trop de choses.

Justine a dit…

Enemigos

Atraviesan una espada en su vientre, el herido se arrastra, lo miran reptar. Uno de ellos se impacienta, alza el arma.
—Todavía no —protestan los otros—, que sufra un rato más. Nos debe demasiadas.

Ennemis

Ils lui transpercent le ventre avec une épée. Le blessé se traîne. Ils le regardent ramper. L'un d'entre eux s'impatiente, il lève son arme.
— Pas encore ! protestent les autres. Il faut qu'il souffre davantage. Il nous doit trop de choses.

Elena a dit…

OK pour la proposition de Justine.

Tradabordo a dit…

Enemigos

Atraviesan una espada en su vientre, el herido se arrastra, lo miran reptar. Uno de ellos se impacienta, alza el arma.
—Todavía no —protestan los otros—, que sufra un rato más. Nos debe demasiadas.

Ennemis

Ils lui transpercent le ventre avec une épée. Le blessé se traîne. Ils le regardent ramper. L'un d'entre eux s'impatiente, il lève son arme.
— Pas encore ! protestent les autres. Il faut qu'il souffre davantage. Il nous doit trop de choses.

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez continuer.

Justine a dit…

El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.

Le tir est précis et la mort, instantanée.
Celui qui a tiré fait des blagues osées et a un rire hystérique. Ses éclats de rire sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux, qui se battent désormais entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.

Tradabordo a dit…

El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.

Le tir est précis et la mort, instantanée.
Celui qui a tiré fait [fait feu débite] des blagues osées et a un rire hystérique.


Ses éclats de rire sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux, qui se battent désormais entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.

Justine a dit…

El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.

Le tir est précis et la mort, instantanée.
Celui qui a fait feu débite des blagues osées et a un rire hystérique. Ses éclats de rire sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux, qui se battent désormais entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.

Tradabordo a dit…

El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.

Le tir est précis et la mort, instantanée.
Celui qui a fait feu débite des blagues osées [ou « graveleuses » ? Vérifie et tranche] et a un rire hystérique. Ses éclats de rire [essaie d'éviter la répétition… sans doute en reformulant en groupant les deux phrases en une seule] sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux, qui se battent désormais entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.

Justine a dit…

El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.

Le tir est précis et la mort, instantanée.
Celui qui a fait feu débite des blagues graveleuses et ses éclats de rire hystériques sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux, qui se battent désormais entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.

Tradabordo a dit…

El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.

Le tir est précis et la mort, instantanée.
Celui qui a fait feu débite des blagues graveleuses et ses éclats de rire hystériques sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux, qui se battent désormais [passe par « en train de… » ; ça évitera que + qui ] entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.

Justine a dit…

El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.

Le tir est précis et la mort, instantanée.
Celui qui a fait feu débite des blagues graveleuses et ses éclats de rire hystériques sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux, désormais en train de se battre entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.

Tradabordo a dit…

El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.

Le tir est précis et la mort, instantanée.
Celui qui a fait feu débite des blagues graveleuses et ses éclats de rire hystériques sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux, désormais [nécessaire ?] en train de se battre entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.

Justine a dit…

El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.

Le tir est précis et la mort, instantanée.
Celui qui a fait feu débite des blagues graveleuses et ses éclats de rire hystériques sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux en se battant entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.

Tradabordo a dit…

El tiro es certero y la muerte, instantánea.
Quien disparó hace bromas procaces y ríe histéricamente. Sus carcajadas se pierden bajo el ruido escandaloso que provocan los otros victimarios, que ahora luchan entre sí; todos creen tener preeminencia para hurgar dentro del cadáver.

Le tir est précis et la mort, instantanée.
Celui qui a fait feu débite des blagues graveleuses et ses éclats de rire hystériques sont étouffés sous le bruit scandaleux que font les autres bourreaux en se battant entre eux ; ils croient tous avoir la prééminence pour fouiller le cadavre.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez boucler.

Justine a dit…

Muerto el hombre lobo, no es de extrañar que se maten entre ellos por una bala de plata.
Une fois le loup-garou mort, rien d'étonnant à ce qu'ils s'entretuent pour une balle en argent.

Tradabordo a dit…

Muerto el hombre lobo, no es de extrañar que se maten entre ellos por una bala de plata.
Une fois le loup-garou mort, rien d'étonnant à ce qu'ils s'entretuent pour une balle en argent.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.