lundi 15 mai 2017

Projet Hélène / Audrey – phrases 140-141

«Mi tía lo ha construido, mira”, indicó al tiempo que apagaba las luces. En ese momento el pequeño artefacto se iluminó soltando de su interior media docena de mujercitas, que al principio identifiqué como congéneres de la Campanita de Peter Pan y que al apreciarlas de cerca comprobé que eran sirenas.

Traduction temporaire :
« Regarde, c'est ma tante qui l'a fabriquée », m'expliqua-t-elle en éteignant la lumière. À ce moment-là, le petit appareil s'illumina. De l'intérieur s'échappa une demi-douzaine de femmes minuscules, que j'assimilai dans un premier temps à des congénères de la fée Clochette de Peter Pan, avant de les considérer de plus près et de réaliser qu'il s'agissait en fait de sirènes.

10 commentaires:

Audrey Louyer a dit…

"C'est ma tante qui l'a fabriqué, regarde", me fit-elle tandis qu'elle éteignait la lumière. À ce moment, le petit artefact s'illumina, laissant s'échapper de son intérieur une demi-douzaine de femmes minuscules, que j'identifiai dans un premier temps comme des congénères de la fée Clochette de Peter Pan avant de les considérer de plus près et de réaliser qu'il s'agissait de sirènes.

Tradabordo a dit…

On n'a pas terminé la section d'avant, je crois. Bouclons ça d'abord et quand ce sera fait, vous me remettrez un com ici pour que je revienne.

Hélène a dit…

"Regarde, c'est ma tante qui l'a fabriquée [pour reprendre "lampe" de la phrase précédente]", mentionna-t-elle tandis qu'elle éteignait la lumière. À ce moment, le petit artefact s'illumina, laissant s'échapper de son intérieur une demi-douzaine de femmes minuscules, que j'identifiai dans un premier temps comme des congénères de la fée Clochette de Peter Pan, avant de les considérer de plus près et de réaliser qu'il s'agissait de sirènes.

Tradabordo a dit…

"Regarde, c'est ma tante qui l'a fabriquée, mentionna[adapté ici ?]-t-elle tandis qu'elle éteignait [ou avec un gérondif ? Essayez et voyez ce qui est mieux…] la lumière. À ce moment [« -là » ?], le petit artefact [naturel en français ? J'hésite] s'illumina, [point + « Il laissa » ? Voyez ce qui est mieux…] laissant s'échapper de son intérieur [naturel ?] une demi-douzaine de femmes minuscules, que j'identifiai dans un premier temps comme [vérifie la construction] des congénères de la fée Clochette de Peter Pan, avant de les considérer de plus près et de réaliser qu'il s'agissait de sirènes.

Hélène a dit…

"Regarde, c'est ma tante qui l'a fabriquée, précisa-t-elle en éteignant la lumière. À ce moment-là, le petit appareil s'illumina. Il laissa s'échapper de l'intérieur une demi-douzaine de femmes minuscules, que j'identifiai dans un premier temps à des congénères de la fée Clochette de Peter Pan, avant de les considérer de plus près et de réaliser qu'il s'agissait de sirènes.

Audrey Louyer a dit…

"Regarde, c'est ma tante qui l'a fabriquée, me fit-elle en éteignant la lumière. À ce moment-là, le petit artefact s'illumina, laissant échapper de son cœur une demi-douzaine de femmes minuscules, que j'identifiai dans un premier temps avec des congénères de la fée Clochette de Peter Pan, avant de les considérer de plus près et de réaliser qu'il s'agissait de sirènes.

Tradabordo a dit…

Je prends la première propo postée.

"[les guillemets français]Regarde, c'est ma tante qui l'a fabriquée, précisa[« m'expliqua / m'apprit » ?]-t-elle en éteignant la lumière. À ce moment-là, le petit appareil s'illumina. Il laissa s'échapper de l'intérieur [au début de la phrase ? Essaie et vois ce que ça donne] une demi-douzaine de femmes minuscules, que j'identifiai [« j'assimilai » ?] dans un premier temps à des congénères de la fée Clochette de Peter Pan, avant de les considérer de plus près et de réaliser qu'il s'agissait [cheville : « en fait » ? Comme vous voulez] de sirènes.

Hélène a dit…

« Regarde, c'est ma tante qui l'a fabriquée », m'expliqua-t-elle en éteignant la lumière. À ce moment-là, le petit appareil s'illumina. De l'intérieur s'échappa une demi-douzaine de femmes minuscules, que j'assimilai dans un premier temps à des congénères de la fée Clochette de Peter Pan, avant de les considérer de plus près et de réaliser qu'il s'agissait en fait de sirènes.

Tradabordo a dit…

« Regarde, c'est ma tante qui l'a fabriquée », m'expliqua-t-elle en éteignant la lumière. À ce moment-là, le petit appareil s'illumina. De l'intérieur s'échappa une demi-douzaine de femmes minuscules, que j'assimilai dans un premier temps à des congénères de la fée Clochette de Peter Pan, avant de les considérer de plus près et de réaliser qu'il s'agissait en fait de sirènes.

OK.

Audrey ?

Audrey Louyer a dit…

« Regarde, c'est ma tante qui l'a fabriquée », m'expliqua-t-elle en éteignant la lumière. À ce moment-là, le petit appareil s'illumina. De l'intérieur s'échappa une demi-douzaine de femmes minuscules, que j'assimilai dans un premier temps à des congénères de la fée Clochette de Peter Pan, avant de les considérer de plus près et de réaliser qu'il s'agissait en fait de sirènes.

OK