lundi 12 juin 2017

Projet Elsa 2 – phrases 109-118

-Tenemos una esperanza de vida ilimitada. Sin embargo, hay accidentes, o personas que deciden poner fin a su vida. La longevidad ilimitada vino de la mano de la esterilidad. La especie humana está condenada a la extinción.
El avatar de Leila entrecerró los ojos, estudiando el rostro holográfico del joven Nubai.
-Pretendes revertirlo- dijo en un susurro.
-Míranos, Leila. Cascarones estériles de lo que una vez fueron personas, atrapados en una noche sin fin. Nunca morimos, pero tampoco dejamos de envejecer. No seríamos nada sin nuestras IA. No se puede decir que estemos realmente vivos.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

7 commentaires:

elsa fernandez a dit…

— Nous avons une espérance de vie illimitée, même s’il y a des accidents ou des personnes qui décident de mettre fin à leurs jours. La longévité infinie est arrivée avec la stérilité. L’espèce humaine est condamnée à l’extinction.
L’avatar de Leila plissa les yeux pour sonder le visage holographique du jeune Nubai.
— Tu prétends renverser cette situation, murmura-t-elle.
— Regarde-nous, Leila : nous ne sommes que les coquilles stériles des êtres humains qu’une fois nous avons été. Coincés dans une nuit sans fin. Nous ne mourons jamais, mais ne cessons de vieillir. Nous ne serions rien sans nos IA. On ne peut pas dire que nous sommes réellement vivants.

Tradabordo a dit…

— Nous avons une espérance de vie illimitée, même s’il y a des accidents [attention, tu changes beaucoup / de la trad, pas de la réécriture :-)]


ou des personnes qui décident de mettre fin à leurs jours. La longévité infinie est arrivée avec la stérilité. L’espèce humaine est condamnée à l’extinction.
L’avatar de Leila plissa les yeux pour sonder le visage holographique du jeune Nubai.
— Tu prétends renverser cette situation, murmura-t-elle.
— Regarde-nous, Leila : nous ne sommes que les coquilles stériles des êtres humains qu’une fois nous avons été. Coincés dans une nuit sans fin. Nous ne mourons jamais, mais ne cessons de vieillir. Nous ne serions rien sans nos IA. On ne peut pas dire que nous sommes réellement vivants.

elsa fernandez a dit…

— Nous avons une espérance de vie illimitée. Il y a néanmoins des accidents ou des personnes qui décident de mettre fin à leurs jours. La longévité infinie est arrivée avec la stérilité. L’espèce humaine est condamnée à l’extinction.
L’avatar de Leila plissa les yeux pour sonder le visage holographique du jeune Nubai.
— Tu prétends renverser cette situation, murmura-t-elle.
— Regarde-nous, Leila : nous ne sommes que les coquilles stériles des êtres humains qu’une fois nous avons été. Coincés dans une nuit sans fin. Nous ne mourons jamais, mais ne cessons de vieillir. Nous ne serions rien sans nos IA. On ne peut pas dire que nous sommes réellement vivants.

Tradabordo a dit…

Remets la V.O. en même temps.

elsa fernandez a dit…

-Tenemos una esperanza de vida ilimitada. Sin embargo, hay accidentes, o personas que deciden poner fin a su vida. La longevidad ilimitada vino de la mano de la esterilidad. La especie humana está condenada a la extinción.
El avatar de Leila entrecerró los ojos, estudiando el rostro holográfico del joven Nubai.
-Pretendes revertirlo- dijo en un susurro.
-Míranos, Leila. Cascarones estériles de lo que una vez fueron personas, atrapados en una noche sin fin. Nunca morimos, pero tampoco dejamos de envejecer. No seríamos nada sin nuestras IA. No se puede decir que estemos realmente vivos.

— Nous avons une espérance de vie illimitée. Il y a, néanmoins, des accidents ou des personnes qui décident de mettre fin à leurs jours. La longévité infinie est arrivée avec la stérilité. L’espèce humaine est condamnée à l’extinction.
L’avatar de Leila plissa les yeux pour sonder le visage holographique du jeune Nubai.
— Tu prétends renverser cette situation, murmura-t-elle.
— Regarde-nous, Leila : nous ne sommes que les coquilles stériles des êtres humains qu’une fois nous avons été. Coincés dans une nuit sans fin. Nous ne mourons jamais, mais ne cessons de vieillir. Nous ne serions rien sans nos IA. On ne peut pas dire que nous sommes réellement vivants.

Tradabordo a dit…



-Tenemos una esperanza de vida ilimitada. Sin embargo, hay accidentes, o personas que deciden poner fin a su vida. La longevidad ilimitada vino de la mano de la esterilidad. La especie humana está condenada a la extinción.
El avatar de Leila entrecerró los ojos, estudiando el rostro holográfico del joven Nubai.
-Pretendes revertirlo- dijo en un susurro.
-Míranos, Leila. Cascarones estériles de lo que una vez fueron personas, atrapados en una noche sin fin. Nunca morimos, pero tampoco dejamos de envejecer. No seríamos nada sin nuestras IA. No se puede decir que estemos realmente vivos.

— Nous avons une espérance de vie illimitée. Il y a, néanmoins, [tu peux supprimer les virgules] des accidents ou des personnes [ou « gens » ? Comme tu veux] qui décident de mettre fin à leurs jours. La longévité infinie est arrivée avec la stérilité. L’espèce humaine est condamnée à l’extinction.
L’avatar de Leila plissa les yeux pour sonder le visage holographique du jeune Nubai.
— Tu prétends renverser cette situation [manque de naturel], murmura-t-elle.
— Regarde-nous, Leila : [plutôt pas de : dans les dialogues] nous ne sommes que les coquilles stériles [« vides »] des êtres humains qu’une fois nous avons été [manque de naturel pour la fin]. Coincés dans [ou : « Prisonniers d' » ?] une nuit sans fin. Nous ne mourons jamais, mais ne cessons [« pas »] de vieillir [cheville : « pour autant » ?]. Nous ne serions rien sans nos IA. On ne peut pas dire que nous sommes [« soyons » ?] réellement vivants.

elsa fernandez a dit…

— Nous avons une espérance de vie illimitée. Il y a néanmoins des accidents ou des gens qui décident de mettre fin à leurs jours. La longévité infinie est arrivée avec la stérilité. L’espèce humaine est condamnée à l’extinction.
L’avatar de Leila plissa les yeux pour sonder le visage holographique du jeune Nubai.
— Tu comptes renverser tout ça, murmura-t-elle.
— Regarde-nous Leila, nous ne sommes que les coquilles vides des êtres que nous avons été autrefois. Prisonniers d'une nuit sans fin. Nous ne mourons jamais, mais ne cessons pas de vieillir. Nous ne serions rien sans nos IA. On ne peut pas dire que nous soyons réellement vivants.