vendredi 4 août 2017

Projet Elsa 2 – phrases 119-127

-Yo me siento viva- replicó Leila, aspirando una buena bocanada del aire proporcionado por el generador de oxígeno del soporte cinético.
Nubai extendió los brazos metálicos.
-Llamamos a este cuerpo soporte cinético. Es un eufemismo con el que evitamos enfrentarnos a la verdad. Es un cuerpo nuevo, porque el nuestro es tan viejo que no funciona. Sólo nuestro sistema nervioso sigue activo, gritando de horror cada mañana al palpar la verdad, hasta que nos embutimos en estos trajes y fingimos que somos los dueños de nuestras vidas- tronó él-. ¿No lo cambiarías, Leila? ¿No renunciarías a la mortalidad a cambio de la fertilidad, a cambio de comenzar de nuevo el progreso de la humanidad, ahora detenido? ¿A cambio del conocimiento?

Traduction temporaire :

— Je me sens bien vivante, moi, répliqua Leila en aspirant une bonne bouffée de l’air envoyé par le générateur d’oxygène du support cinétique.
Nubai étendit ses bras métalliques.
— Nous appelons ce corps support cinétique, euphémisme grâce auquel nous évitons d'affronter la vérité. Il est neuf, car le nôtre est si vieux qu’il ne fonctionne plus. Seul notre système nerveux reste actif. Tous les matins, il crie de terreur en tâtant la réalité, jusqu’à ce que nous nous engoncions dans ces costumes et feignions d’être maîtres de nos vies, gronda-t-il. Leila, tu ne transformerais pas tout ça ? Tu ne renoncerais pas à l’immortalité en échange de la fertilité, de pouvoir renouer avec le progrès de l’humanité, à présent stoppé ? En échange de la connaissance ?

13 commentaires:

elsa fernandez a dit…

— Je me sens bien vivante, moi, répliqua Leila en aspirant une bonne bouffée de l’air envoyé par le générateur d’oxygène du support cinétique.
Nubai étendit ses bras métalliques.
— Nous appelons ce corps support cinétique, euphémisme par lequel nous évitons de faire face à la vérité. Il est neuf, car le nôtre est si vieux qu’il ne fonctionne plus. Seul notre système nerveux est toujours actif. Il crie de terreur tous les matins en tâtant la réalité jusqu’à ce que nous nous engoncions dans ces costumes et feignions d’être maîtres de nos vies, gronda-t-il. Tu ne changerais pas tout ça, Leila ? Tu ne renoncerais pas à l’immortalité en échange de la fertilité, de pouvoir renouer avec le progrès de l’humanité, à présent stoppé ? En échange du savoir ?

Tradabordo a dit…

Ne mets que deux ou trois phrases à chaque fois, avec l'espagnol.

elsa fernandez a dit…

-Yo me siento viva- replicó Leila, aspirando una buena bocanada del aire proporcionado por el generador de oxígeno del soporte cinético.
Nubai extendió los brazos metálicos.
-Llamamos a este cuerpo soporte cinético. Es un eufemismo con el que evitamos enfrentarnos a la verdad. Es un cuerpo nuevo, porque el nuestro es tan viejo que no funciona.


— Je me sens bien vivante, moi, répliqua Leila en aspirant une bonne bouffée de l’air envoyé par le générateur d’oxygène du support cinétique.
Nubai étendit ses bras métalliques.
— Nous appelons ce corps support cinétique, euphémisme par lequel nous évitons de faire face à la vérité. Il est neuf, car le nôtre est si vieux qu’il ne fonctionne plus.

Tradabordo a dit…

-Yo me siento viva- replicó Leila, aspirando una buena bocanada del aire proporcionado por el generador de oxígeno del soporte cinético.
Nubai extendió los brazos metálicos.
-Llamamos a este cuerpo soporte cinético. Es un eufemismo con el que evitamos enfrentarnos a la verdad. Es un cuerpo nuevo, porque el nuestro es tan viejo que no funciona.


— Je me sens bien vivante, moi, répliqua Leila en aspirant une bonne bouffée de l’air envoyé par le générateur d’oxygène du support cinétique.
Nubai étendit ses bras métalliques.
— Nous appelons ce corps support cinétique, euphémisme par lequel [« grâce auquel » ?] nous évitons de faire [trouve une solution sans « faire »] face à la vérité. Il est neuf, car le nôtre est si vieux qu’il ne fonctionne plus.

elsa fernandez a dit…

-Yo me siento viva- replicó Leila, aspirando una buena bocanada del aire proporcionado por el generador de oxígeno del soporte cinético.
Nubai extendió los brazos metálicos.
-Llamamos a este cuerpo soporte cinético. Es un eufemismo con el que evitamos enfrentarnos a la verdad. Es un cuerpo nuevo, porque el nuestro es tan viejo que no funciona.


— Je me sens bien vivante, moi, répliqua Leila en aspirant une bonne bouffée de l’air envoyé par le générateur d’oxygène du support cinétique.
Nubai étendit ses bras métalliques.
— Nous appelons ce corps support cinétique, euphémisme grâce auquel nous évitons d'affronter la vérité. Il est neuf, car le nôtre est si vieux qu’il ne fonctionne plus.

Tradabordo a dit…

-Yo me siento viva- replicó Leila, aspirando una buena bocanada del aire proporcionado por el generador de oxígeno del soporte cinético.
Nubai extendió los brazos metálicos.
-Llamamos a este cuerpo soporte cinético. Es un eufemismo con el que evitamos enfrentarnos a la verdad. Es un cuerpo nuevo, porque el nuestro es tan viejo que no funciona.


— Je me sens bien vivante, moi, répliqua Leila en aspirant une bonne bouffée de l’air envoyé par le générateur d’oxygène du support cinétique.
Nubai étendit ses bras métalliques.
— Nous appelons ce corps support cinétique, euphémisme grâce auquel nous évitons d'affronter la vérité. Il est neuf, car le nôtre est si vieux qu’il ne fonctionne plus.

OK.

elsa fernandez a dit…

Sólo nuestro sistema nervioso sigue activo, gritando de horror cada mañana al palpar la verdad, hasta que nos embutimos en estos trajes y fingimos que somos los dueños de nuestras vidas- tronó él-. ¿No lo cambiarías, Leila? ¿No renunciarías a la mortalidad a cambio de la fertilidad, a cambio de comenzar de nuevo el progreso de la humanidad, ahora detenido? ¿A cambio del conocimiento?

Seul notre système nerveux est toujours actif. Il crie de terreur tous les matins en tâtant la réalité jusqu’à ce que nous nous engoncions dans ces costumes et feignions d’être maîtres de nos vies, gronda-t-il. Tu ne transformerais pas tout ça, Leila ? Tu ne renoncerais pas à l’immortalité en échange de la fertilité, de pouvoir renouer avec le progrès de l’humanité, à présent stoppé ? En échange du savoir ?

Tradabordo a dit…

Sólo nuestro sistema nervioso sigue activo, gritando de horror cada mañana al palpar la verdad, hasta que nos embutimos en estos trajes y fingimos que somos los dueños de nuestras vidas- tronó él-. ¿No lo cambiarías, Leila? ¿No renunciarías a la mortalidad a cambio de la fertilidad, a cambio de comenzar de nuevo el progreso de la humanidad, ahora detenido? ¿A cambio del conocimiento?

Seul notre système nerveux est toujours [ou : « demeure » ?] actif. Il crie de terreur tous les matins [ou placé devant ? J'hésite… Essaie et vois ce qui est mieux…]


en tâtant la réalité jusqu’à ce que nous nous engoncions dans ces costumes et feignions d’être maîtres de nos vies, gronda-t-il. Tu ne transformerais pas tout ça, Leila ? Tu ne renoncerais pas à l’immortalité en échange de la fertilité, de pouvoir renouer avec le progrès de l’humanité, à présent stoppé ? En échange du savoir ?

elsa fernandez a dit…

Sólo nuestro sistema nervioso sigue activo, gritando de horror cada mañana al palpar la verdad, hasta que nos embutimos en estos trajes y fingimos que somos los dueños de nuestras vidas- tronó él-. ¿No lo cambiarías, Leila? ¿No renunciarías a la mortalidad a cambio de la fertilidad, a cambio de comenzar de nuevo el progreso de la humanidad, ahora detenido? ¿A cambio del conocimiento?

Seul notre système nerveux demeure [ou : «reste » ?] actif. Tous les matins, il crie de terreur en tâtant la réalité jusqu’à ce que nous nous engoncions dans ces costumes et feignions d’être maîtres de nos vies, gronda-t-il. Tu ne transformerais pas tout ça, Leila ? Tu ne renoncerais pas à l’immortalité en échange de la fertilité, de pouvoir renouer avec le progrès de l’humanité, à présent stoppé ? En échange du savoir ?

Tradabordo a dit…

Sólo nuestro sistema nervioso sigue activo, gritando de horror cada mañana al palpar la verdad, hasta que nos embutimos en estos trajes y fingimos que somos los dueños de nuestras vidas- tronó él-. ¿No lo cambiarías, Leila? ¿No renunciarías a la mortalidad a cambio de la fertilidad, a cambio de comenzar de nuevo el progreso de la humanidad, ahora detenido? ¿A cambio del conocimiento?

Seul notre système nerveux demeure [ou : «reste » ? / À toi de trancher] actif. Tous les matins, il crie de terreur en tâtant la réalité [virgule] jusqu’à ce que nous nous engoncions dans ces costumes et feignions d’être maîtres de nos vies, gronda-t-il. Tu ne transformerais pas tout ça, Leila [ou placé avant ? J'hésite] ? Tu ne renoncerais pas à l’immortalité en échange de la fertilité, de pouvoir renouer avec le progrès de l’humanité, à présent stoppé ? En échange du savoir [« de la connaissance » ?] ?

elsa fernandez a dit…

Sólo nuestro sistema nervioso sigue activo, gritando de horror cada mañana al palpar la verdad, hasta que nos embutimos en estos trajes y fingimos que somos los dueños de nuestras vidas- tronó él-. ¿No lo cambiarías, Leila? ¿No renunciarías a la mortalidad a cambio de la fertilidad, a cambio de comenzar de nuevo el progreso de la humanidad, ahora detenido? ¿A cambio del conocimiento?

Seul notre système nerveux reste actif. Tous les matins, il crie de terreur en tâtant la réalité, jusqu’à ce que nous nous engoncions dans ces costumes et feignions d’être maîtres de nos vies, gronda-t-il. Leila, tu ne transformerais pas tout ça ? Tu ne renoncerais pas à l’immortalité en échange de la fertilité, de pouvoir renouer avec le progrès de l’humanité, à présent stoppé ? En échange de la connaissance ?

elsa fernandez a dit…

Je peux continuer avec la suite du texte ??

Tradabordo a dit…

Sólo nuestro sistema nervioso sigue activo, gritando de horror cada mañana al palpar la verdad, hasta que nos embutimos en estos trajes y fingimos que somos los dueños de nuestras vidas- tronó él-. ¿No lo cambiarías, Leila? ¿No renunciarías a la mortalidad a cambio de la fertilidad, a cambio de comenzar de nuevo el progreso de la humanidad, ahora detenido? ¿A cambio del conocimiento?

Seul notre système nerveux reste actif. Tous les matins, il crie de terreur en tâtant la réalité, jusqu’à ce que nous nous engoncions dans ces costumes et feignions d’être maîtres de nos vies, gronda-t-il. Leila, tu ne transformerais pas tout ça ? Tu ne renoncerais pas à l’immortalité en échange de la fertilité, de pouvoir renouer avec le progrès de l’humanité, à présent stoppé ? En échange de la connaissance ?

OK.